• ANATOMIE DU DRAGON

    Fondecran-102
     
     

    Traversant le ciel étoilé dans une traînée de feu ou ondulant dans les eaux troubles, le dragon est à lui seul l'un des spectacles les plus saisissants offert par la nature. Si le nombre d'espèces est lui aussi impressionnant, toutes partagent des caractéristiques qui les distinguent des autres animaux. Avec ses yeux qui voient tout et son souffle de feu ou de glace, le dragon possède une anatomie hors norme qui demeure énigmatique à plus d'un titre.

    Le dragon est un reptile homéothermique. En d'autres termes, il est une créature à sang chaud et la température de son corps est contrôlée intérieurement. Cette caractéristique lui permet de s'adapter aux différents climats et de permettre des activités, autant de jour que de nuit, tout au long de l'année, car il ne dépend pas de la chaleur du soleil comme les autres reptiles. Le dragon a généralement d'énormes ailes, et ses os sont creux, lui permettant ainsi d'être plus léger et de voler plus facilement.

     

    Classification anatomique

    Les dragons sont classés par les anatomistes en fonction du nombre de pattes et d'ailes qu'ils possèdent. Parli les dragons sans pattes, on distingue ceux qui ont de petites ailes, que l'on nomme "Lindorms" ou "Linwurms", et ceux qui ont de grandes ailes, les "Amphiptères". Les dragons avec des pattes, eux, peuvent être du type "Vouivre" (s'ils possèdent deux pattes et deux ailes), Draco Occidentalis classique (quatre pattes et deux ailes) ou encore Draco Asiaticus (quatre pattes, mais sans ailes).

     

    Squelette et musculature

    Depuis la nuit des temps, le squelette du dragon est une énigme pour les hommes de sciences. Les os du dragon, solides comme le fer et capables de soutenir la masse puissante de l'animal sont par ailleurs aussi legers et creux que ceux d'un oiseau pour permettre l'envol.

     

    Squelette            muscles
    Voir taille réelle                                                                               Voir taille réelle
     

     

    Des os adaptés au vol

    S'élever dans les airs demande une dépense énergétique considérable. Aussi, comme tout les êtres volants, le dragon doit minimiser son poids. A la manière de nombreux oiseaux, il possède donc des os creux. Ceux-ci sont néanmoins d'une exceptionnelle solidité : leur résistance est renforcée par un réseau serré de cloisons internes ; et contrairement aux os humains, ils ne sont pas composés de calcaire, mais d'un alliage de bore et de silicate à toute épreuve

    Un véritable contorsionniste

    Le squelette du dragon contribue aussi beaucoup à sa souplesse : il possède un  nombre de vertèbres et d'articulations très supèrieur à tout autre animal, ce qui lui permet de se mouvoir sans limite, notemment dans les airs.

    L'athlète des cieux

    Le dragon possède également une musculature athlétique, dont les tissus sont d'un bel argenté luisant. Certaines zones clés sont particulièrement musclées. La queue tout d'abord, ce qui la rend à la fois très maniable et très puissante : elle sert de gouvernail au dragon en vol et constitue une arme redoutable au combat. Deuxième point fort : la machoire, qui est si solidement musclée qu'un dragon peut sans difficulté tenir le poids d'un cheval entre ses dents tout en volant. Les pattes arrières, enfin, sont très fortes, afin de pouvoir fournir l'effort considérable nécessaire au décollage. A l'inverse, les ailes, commandées par les épaules, sont quasiment dépourvues de muscles.

     

     

    Les sens du dragon - étude de la vue, de l'ouïe et de l'odorat

    Nombres de récits évoquent la vue phénoménale du dragon. La nôtre est en comparaison si réduite qu'il est difficile d'imaginer le monde vu par cet animal. Il peut distinguer dans les moindres détails un lieu distant de plusieurs kilomètres et il a la faculté de discerner tout le spectre des couleurs. Quand l'oeil humain est ébloui par le soleil, le dragon voit tous les reliefs de cet astre. Naturellement sa vision nocturne est tout aussi exceptionnelle.

    Les yeux de dragon arborent toutes les couleurs, du vert forêt au bleu ciel, en passant par le cuivre, le bronze et l'or éclatant. Il est impossible et certainement très imprudent, de regarder un dragon dans les yeux. Son regard, pénétrant et hypnotique, met celui qui s'y laisse prendre dans une transe dont il a peu de chance de réchapper.

     

    regard

     

     

     

     Gare au regard miroir du dragon,

    Froid comme la glace pour le menteur

    Tranchant comme le poignard pour le voleur

    Dur comme le fer pour l'assoiffé d'argent,

    Brûlant comme la flamme pour le brave 

     

     

     

    Une perception surnaturelle

    Sans avoir la perfection de la vue, l'ouïe et l'odorat du dragon sont exceptionnels. Le dragon distingue des sons inaudibles pour l'oreille humaine et peut, à la saison des amours, répondre à des appels lancés à plus de soixante-dix kilomètres. Coté odorat, il détecte et reconnait toute odeur portée par le vent et ce, sur des distances considérables. Enfin, il possèderait un sixième sens, non encore expliqué, qui lui permet, entre autres choses de dénicher l'or et les pierres précieuses cachés au regard.

     

    Les Griffes du dragon - étude des serres

    Les serres sont l'unes es armes les plus redoutables du dragon. Selon les ouvrages anciens, celles-ci pouvaient trancher l'armure d'un tueur de dragons comme un aviron fend l'eau d'un lac.

    Le dragon possède généralement trois ou quatre serres à chaque pied. Certains dragons aquatiques en ont cinq et quelques dragons volants en ont au bout de leurs ailes. Les serres sont faites d'une matière plus dure que le diamant, qui n'existe pas à l'état naturel. Elles sont très recherchées par les alchimistes qui s'en servent pour leurs potions, après les avoirs moulues en une poudre étincellante.

     

    griffes

     

    Des armes tranchantes

    Le dragon doit contamment entretenir ses serres. Il les aiguise contre des troncs d'arbre et des surfaces rugeuses. Les serress cassées repoussent vite. Lorsqu'il se déplace sur un terrain dur, le dragon rentre ses griffes pour ne pas les abimer, s'avancer plus furtivement et mieux surprendre sa proie.

     

    Cornes, Bois et Queue - les armes fatales du dragon

    Les cornes et les bois du dragon sont redoutables lorsque l'animal attaque ou se défend. Il en existe de toutes sortes : cornes à piquants pour le Dragon des montagnes, bois en spirale des Dragons-serpents, moignons arrondis du dragon des forêts aux griffes faucilles, etc...

    Les cornes sont des excroissances osseuse du crâne. Comme elles poussent sans cesse et ne tombent pas, elles peuvent devenir gigantesques. Le dragon se sert de ses cornes et de ses bois pour dépecer ses proies mais également pour térrasser un rival à la saison des amours, quand les mâles se livrent à des combats.

    Terrible queue

    La queue du dragon est son arme secrète. Un seul coup peut être fatal. Une queue de dragon peut être fourchue, pointue comme une flêche, hérissée de piquants ou terminée par une sorte de boulet capable d'écraser les os. Certaines espèces enroulent leur queue autour de leur victimes pour les étouffer.

     

    Fureur-159

    Sources : "Dragons et Créatures fantastiques - éditions Atlas" - "Le monde des dragons- S.A Caldwell"

     

     

    fleche retour


  • Commentaires

    11
    Cirebla.
    Dimanche 27 Août à 12:05

    Ganialcela permet de savoir plein de choses sur les dragons et leurs existances mythiques.:)

    10
    didier
    Vendredi 6 Novembre 2015 à 14:18
    tres interessant
    9
    Mercredi 19 Septembre 2012 à 22:57
    J'en veux un, rien pour qu'il me trouve de l'or :)
    Bonne soirée Sil, bisous
      • silivren Profil de silivren
        Jeudi 20 Septembre 2012 à 08:43
        Quand un dragon trouve de l'or, il le garde lol Bonne journée Gibee et merci d'être passé Gros bisous
    8
    Mercredi 19 Septembre 2012 à 19:55
    Et bien si après ça tu nous interroges et qu'on sait pas te répondre c'est qu'on est vraiment très Nuls lol!!!
    Quelle passion, je suis admirative!!!
    J'espère que tu vas bien?
    Je te souhaite une douce soirée finie les soirées torrides de l'été lol!!! Alors je viens ici pour me réchauffer!!!
    Bisous doux!!!
    Domi.
      • silivren Profil de silivren
        Jeudi 20 Septembre 2012 à 08:44
        Tout va bien mais toujours bousculée dans le quotidien, je devrais avoir l'habitude c'est tous les ans la même chose lol Bonne journée ma Domi Gros bisous
    7
    Mardi 18 Septembre 2012 à 22:48
    Tu es vraiment une spécialiste des dragons, merci pour cet article dans le challenge, et bonne semaine !
      • silivren Profil de silivren
        Mercredi 19 Septembre 2012 à 17:21
        ça je t'avais prévue dès le début hein ;-) merci en tout cas passe une bonne fin de journée Gros bisous
    6
    Kirtas
    Mardi 18 Septembre 2012 à 17:06

    Hello,

    Le moment est venu de te poser une colle. Pourquoi tu parle pas des dents c'est il y en as qui ne mangent pas de viande?

    bon j'arrête de t'embêter. Très chouette article en tout cas.

    Toute bonne soirée.

      • silivren Profil de silivren
        Mercredi 19 Septembre 2012 à 17:20
        Lol tu ne m'embêtes pas et je n'ai pas encore croisé de dragon végétarien :-p Quand aux dents effectivement je n'en nai pas parler parceque j'avais déjà aborder le sujet dans un article précédent dans la dragonologie ;-)
    5
    Heidi
    Mardi 18 Septembre 2012 à 09:58
    coucou ma dragonne, je repasserai lire plus tard, j'ai fais comme les gosses, j'ai regardé les images:p bah oui! Elles sont belles!!!!!  à tantôt et plein de doux  bisous♥
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :