• SCALES

    Scales est un jeu de rôle édité par Asmodée en 1994, co-écrit par Croc, G.E. Ranne et Stéphane Bura. Il s'agit d'un jeu de type contemporain dont l'univers est basé sur notre réalité. Toutefois, Scales étant un jeu à secrets, les joueurs découvriront au cours des premiers scénarios que son univers n'a rien à voir avec le nôtre.

    Dans une campagne typique, les personnages-joueurs découvrent progressivement leurs propres capacités et l'univers qui les entoure. Les joueurs ne découvrent la réalité de leur personnages qu'après plusieurs séances.

     

    19_0

    Les secrets du jeu

    En apparence, le monde de Scales est analogue à la Terre des années 90. Mais la réalité est bien différente : dans l'ombre, les dragons dirigent le monde. Leur présence sur Terre remonte à la nuit des temps, mais ils ne sont pas d'origine terrestre... 

    Treize d'entre eux, les grand-pères, dirigent plus ou moins certaines entités du monde profane (médias, banques, Mafia, etc.). Grâce à l'aide de leurs fils et de leurs petit-fils, chacun d'eux tente d'assouvir leur soif de connaissances ou de richesses.

    C'est dans cet univers d'intrigues et de secrets que les joueurs vont évoluer. Ils forment un gestalt : un dragon de seconde génération, et des êtres magiques (farfadet, elfe, centaure, etc), réunis par un lien empathique. Le joueur qui incarne le dragon choisit sa famille parmi les 13 du monde de Scales. Chaque famille draconique est typée, et possède sa structure et ses intérêts propres. Par contre, les joueurs qui incarnent des êtres magiques ne sont pas conscients de leur dualité : ils créent des humains à qui leur héritage magique sera peu à peu révélé, grâce au lien du gestalt. Ils apprendront au cours de leur évolution de quel être ils descendent. En pratique, c'est le maître de jeu qui décide quel est l'être magique incarné, en fonction du pays d'origine du personnage, du caractère, de ses goûts, etc. Scales est donc de ce point de vue un jeu initiatique.

    Le niveau d'implication du gestalt dans les intrigues et les luttes secrètes est du ressort des joueurs : ils pourront choisir d'être rebelles ou non à l'organisation draconique, voire de se rapprocher des technomanciens. Mais il leur sera très difficile de garder leur neutralité. A un niveau ou un autre, ils devront s'impliquer.

     

    écran

    Le Système de jeu

    Le système se veut simplissime. Les joueurs définissent les points forts et faibles de leurs personnages, et leur attribuent un nombre de points, différents selon qu'ils sont dragons ou êtres magiques. Un métier et des hobbies leur donneront accès à des champs de compétences, avec une efficacité différente suivant qu'ils sont amateurs, qualifiés ou experts.

    Les actions se résolvent par un jet d'un dé à dix faces, auquel on rajoute la caractéristique appropriée si elle existe, et on compare le résultat à une difficulté qui dépend de la difficulté de l'action et du degré de compétence du personnage. Les combats sont du même niveau de complexité, et meurtriers. Quand on joue à Scales, on apprend à plonger à couvert dès qu'une arme à feu est brandie.

     

    Liste des ouvrages sur Scales édités par Siroz Editions

    Jeu de rôles

    • Livre de base (couleur noire)
    • Ecran du jeu (dessiné par Guillaume Sorel)
    • Politique (couleur bleue)
    • Technologie (couleur grise)
    • Magie (couleur mauve)

    L'échec commercial de la gamme priva ses adeptes du dernier supplément "Nature".

    834        politique        technologie        magie
    Un des auteurs du jeu (Stéphane Bura) fini par mettre un ligne un condensé des intrigues finales sur le site de l'éditeur sous le titre : "La Vérité est ici". Depuis l'arrêt de l'activité jeu de rôles par l'ancien éditeur, ce fichier est hébergé sur le site Hopitalpsy avec l'aimable autorisation de son auteur.

     

    Vous retrouverez tous les téléchargements disponibles pour Scale sur JdRP, le moteur de recherche dédié aux jeux de rôle.

     

    scales

    Romans

    • Un regard vertical (par G.E. Ranne)
    • Le silence est d'or (par G.E. Ranne)

    Tout comme pour le supplément "Nature", le dernier roman, "Bruit blanc" ne vit jamais le jour.

     

    un regard vertical     le silence est d'or
     
     
     
     
     
     
     
     
     

     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Juillet 2012 à 11:05
    Merci pour cet article dans le challenge. Bonne continuation, bonne semaine et passe un bel été.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :