• LES DRAGONS DANS L'ART CHINOIS

    capture-decran-2014-07-07-a-16.50.12-630x396
     
     

    Le dragon réunit dans sa silhouette sinueuse l'univers terrestre et spirituel. Symbole impérial tout d'abord, puis de la Chine tout entière, il était naturel que cet animal s'inscrive au coeur du patrimoine artistique chinois.  

    02-015671

    Le dragon s'est imposé depuis des millénaires comme l'un des symboles les plus marquants de la culture chinoise. Les premières traces du dragon sont des petits objets sculptés qui présentent des formes assez variées.

    Les découvertes archéologiques ont mis au jour un premier type de dragon, appelé dragon-cochon en raison de l'apparence de son nez. La forme circulaire de cet animal semble accréditer l'idée qu'il s'agissait d'un animal sacré, symbolisant la vie après la mort. C'est d'ailleurs dans des tombes, comme décoration funéraire, que l'on a retrouvé les premiers dragons

    Des pictogrammes très anciens (2000 ans avant notre ère) témoignent de l'éxistence de plusieurs familles de dragons. Une première distinction semble avoir opposé le dragon saurien, aux écailles de reptile, et le dragon phénix, au plumage d'oiseau.

      Cependant, il ne s'agit encore que de caractères d'écriture, utilisés pour évoquer l'animal sacré. Il faut remarquer l'absence d'oeuvre à proprement parler avant les premiers siècles de notre ère. Les fouilles ont permis d'exhumer de petits dragons de bronze datant de la dynastie Tang (618-907). A partir de cette période, la forme connue du dragon à large tête et pattes griffues va se fixer.   Une représentation traditionnelle du dragon dans le Tao est celle à la perle sacrée, qu'il tient dans la bouche, sous le menton ou entre les griffes. La perle sacrée est gardée par le dragon dans un palais situé au fond des mers. Cette perle symbolise la création, renferme la sagesse et la connaissance et le dragon qui la tient signifie l'énergie cosmique et le mouvement. Elle passe également pour exaucer tous les désirs, c'est pour cette raison qu'elle est sévèrement défendue.   La Cité interdite, à Pékin, recèle plusieurs types de dragons sculptés ou en bas relief. L'animal totem de l'empereur était représenté sur tous les objets qu'il utilisait. Des dragons gravés ornent ustensiles du quotidien et objets symboliques, depuis les théieres jusqu'au trône. Cependant, en tant que sculpture authentique, en trois dimensions, on ne compte que cinq dragons dans toute l'enceinte de la cdité interdite. Les plus récents furent ajoutés à la fin du XIXè siècle pour célébrer les 50 ans de l'impératrice Cixi. Ces deux monstres de bronze se font face et semble marcher en portant chacun une perle entre leurs griffes.   Les dragons décoratifs sont sans doute l'image la plus répendue de l'art chinois traditionnel. La gravure est l'une des formes d'expression artistique dans laquelle les chinois ont toujours excellé. Le raffinement et la minutie propre à cette technique furent appréciés très tôt. Ainsi les célèbres vases chinois de la période Ming (1368-1644) étaient souvent ornés de dragons apparaissant en relief sur le corps du vase émaillé. On retrouve aussi le dragon brodé sur les tuniques impériales jaunes - couleur réservée à la famille impériale et à ses proches serviteurs. Les portraits des emprereurs nous permettent d'apprécier la complexité de ces motifs chargés de signifier la puissance de celui qui les arborait.  

    -font-b-Ming-b-font-font-b-Dynasty-b-font-XuanDe-blue-and-white-font

      Les représentations de dragons en peinture peuvent sembler relativement raresn mais il faut savoir que les chef-d'oeuvre dans ce domaine sont très peu accessibles. La peinture constitue pourtant le sommet de l'art chinois, au point de comporter une dimension spirituelle. L'artiste lui même devait renoncer à une vie mondaine pour se rapprocher de la nature, son modèle.   Sous la dynastie Song (960-1279), des maîtres excellaient à représenter le dragon pour en exprimer l'esprit et la vitalité. L'art du peintre devait s'inspirer du rythme de l'animal pour insuffler à sa toile la vie et le caractère sacré du dragon. Au fil du temps, ces oeuvres sont devenues presque aussi rares que leur monde imaginaires.    

     
    2dragons_perle
     
     
     
     
     
     
     
     
     

  • Commentaires

    2
    Lundi 8 Juin 2015 à 14:28
    Coucou Sil ! JE SUIS PRISE EN PREPA LETTRES ! Et ma soeur en prépa véto dans la même école !!!! Comme je suis contente, et soulagée à la fois ! ;-) On va pouvoir être ensemble l'année prochaine. Sinon, très bel article ! Je l'ai dévoré jusqu'au bout ! :-) J'espère que tu vas bien et que des vacances se profilent à l'horizon. ;-) J'ai hâte d'avoir de tes nouvelles, Gros gros bisous Julie
    1
    Ely40
    Samedi 6 Juin 2015 à 09:51
    Bonjour ma Sil, Cet article, superbement écrit, met en évidence l'intérêt tout particulier des chinois pour cet animal mythique qu'est le dragon. Bravo à toi et merci pour ce très intéressant partage. Bon week-end et Gros bisous :)
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :