•  

    neufchatneufchateau
     

    La ville de Neufchâteau, située dans la province de Luxembourg et la région de Wallonne en Belgique, possède depuis le XVIème siècle au moins un blason sur le lequel on peut voir Saint Michel combattant le dragon de l'Apocalypse. Le 1er Blason a été accordé en 1818. Cependant, c'est seulement en 1981 que ces armes ont adopté leur forme actuelle : sur fond d'azur, Saint Michel et le dragon sont tous deux d'or ; le saint est armé d'une épée en forme de flamme et d'un bouclier.

    Avant de prendre cette forme, ce blason a connu bien des métamorphoses, dans ses couleurs et surtout dans les attributs du personnage principal : à certaines époques, Saint Michel brandissait une lance, et à d'autres un éclair ; il portait parfois un bouclier, parfois une balance, le symbole de son rôle de « peseur d'âmes » à l'entrée du monde de l'au-delà.

     
    neufchateau
     
     
     
    Histoire de la ville :
     

    Le lointain passé de Neufchâteau ne manque pas de prestige. Si Victor Hugo y passa une nuit en 1862, deux visiteurs plus surprenants séjournèrent à Longlier, domaine royal, onze siècles plus tôt : Pépin le Bref et Charlemagne lui-même ! Au 11e siècle, fut érigé un castel entre Neufchâteau et Longlier. C'est, plus tard, en référence à un «château neuf» - le «Novum Castrum» de Thierry de Mellier qui apparaît dans les textes en 1199 - que la localité porte son nom.

    Les paysans, qui travaillaient la terre des grandes familles féodales, se rassemblaient au marché, une institution toujours en vigueur. Signes de la montée en puissance de Neufchâteau : au 18e siècle, la paroisse s'y installe au détriment de Longlier et la route Namur-Luxembourg, construite pendant la période autrichienne, traverse le bourg. Le régime républicain français qui suivit institua Neufchâteau chef-lieu d'un vaste arrondissement judiciaire dans le «département des Forêts» (grosso modo les deux Luxembourg actuels). L'important rôle judiciaire et administratif de Neufchâteau remonte à cette époque.

    Historiquement, Neufchâteau a été marquée par plusieurs concours de circonstances malheureux. En 1839, à la séparation des deux Luxembourg, la ville, candidate au titre de chef-lieu provincial, est délaissée au profit d'Arlon. En 1858, le tracé de la ligne de chemin de fer passe par le village voisin de Longlier et, ultérieurement, les arrêts importants se fixeront à Libramont au Nord et à Marbehan au Sud. Au cœur d'une vaste zone rurale, Neufchâteau conserve longtemps un statut de «capitale agricole», avec de nombreuses foires, dont ne subsiste que le marché au bétail hebdomadaire, mais la plus fameuse «foire agricole» annuelle se tient actuellement à Libramont qui a, par ailleurs, ravi le rôle de «capitale économique» de l'Ardenne centrale. En outre, Neufchâteau était un peu trop éloignée de la frontière luxembourgeoise pour profiter des premières vagues de l'effet «navetteurs» travaillant au Grand-Duché et habitant en Belgique…  

    http://www.neufchateau.be/

     
    fleche retour

    21 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique