• DRAGONS OCCIDENTAUX

    Comme d'autres animaux fantastiques, le dragon a longtemps permis aux hommes de tenter d'expliquer ce qu'ils ne parvenaient à comprendre et, plus encore, de donner une apparence à leurs peurs. Cependant, dans toutes les civilisations, l'origine des dragons demeure mystérieuse....

     

    DRAGONS OCCIDENTAUX

     

    Dragons et dinosaures se ressemblent un peu par certains aspects. C'est étrange car les plus anciennes représentations connues de dragons datent d'une époque où l'homme ignorait l'existence des animaux préhistoriques, disparus de la surface de la Terre depuis des millions d'années ! 

    En 1987, on a ainsi découvert en Chine, à Xishuipo dans le Henan, sur le sol d'un tombeau, une représentation de dragon vieille de 6 000 ans. On a également trouvé des dragons en Mésopotamie, où l'un d'entre eux ornait la porte d'Ishtar édifiée à Babylone il y a 2600 ans. Il a été réalisé en souvenir du dieu Mardouk qui l'aurait affronté pour remettre de l'ordre dans le Monde primitif, car, dans les croyances de nombreux peuples, les dragons, tout comme les monstres ou les géants, symbolisent les forces du Chaos qui régnaient au début de la Création.

     

     

    Dans la Grèce antique apparaissent de nombreux dragons gardiens. Extrêmement dangereux et mangeurs d'hommes, on raconte qu'ils veillent jour et nuit sur des trésors fabuleux. L'un d'entre eux garde la Toison d'or en Colchide, d'autres surveillent des sources sacrées ou des grottes mystérieuses. Les héros qui les affrontent, comme Jason ou Cleostratos, le font au péril de leur vie car, contrairement aux dieux, les héros sont mortels...

    Au Moyen Âge, on retrouve des dragons dans toute l'Europe. Bien des légendes racontent la vie de héros solitaires qui combattent un dragon pour venger un de leurs proches, défendre une jeune femme en péril ou s'emparer d'un trésor. Ces récits se répandent rapidement, avec des variantes d'un pays à l’autre. Combattre un dragon devient pour les héros une épreuve initiatique. Ils doivent faire preuve de loyauté et triompher de la peur qui, trop souvent, paralyse les hommes. Affronter un dragon est donc une preuve de courage qui donne l'occasion de remporter une victoire sur soi-même.

    Avec l'expansion de la religion chrétienne, les grandes catastrophes dévoreuses d'hommes (épidémies, inondations...) sont souvent attribuées à des dragons malfaisants. Comme les serpents, ceux-ci sont assimilés au Diable. Dans ce cas, essayer d'en débarrasser une ville revient à la protéger. Quand le héros est un chevalier chrétien, comme Georges, il chasse symboliquement le Diable de la ville et, avec lui, toutes les anciennes croyances. En tuant ou en domestiquant un dragon, le héros fait entrer la cité dans la civilisation chrétienne. Pour cette raison, un grand nombre de lieux en Europe portent les noms de vainqueurs de dragons comme saint George, saint André, saint Victor ou saint Michel.

    DRAGONS OCCIDENTAUX

    Les hommes ont dessinés des dragons sans en avoir jamais vu. Dans son roman Vingt Mille lieues sous les Mers (1869), Jules Verne a imaginé plusieurs scènes avec un dragon, sous la mer, à des profondeurs encore inexplorées. Ils nous montre ainsi que cet animal fait partie de notre imaginaire et de notre vie, passée, présente ou future.

    En Occident, l'aspect du dragon fait volontairement référence aux quatre éléments fondamentaux qui constituent l'Univers dans la plupart des croyances anciennes : l'eau, le feu, l'air et la Terre. Voilà pourquoi un dragon a des ailes : elles montrent qu'il appartient au domaine des airs. Ses pattes griffues le relient à la terre et il maîtrise le feu qu'il est capable de cracher. Enfin, un dragon vit habituellement dans ou près de l'eau. Sa présence est souvent signalée au fond des océans, dans une grotte humide, un puits, un marécage ou derrière une cascade. 

     


  • Commentaires

    7
    Heidi
    Lundi 16 Décembre 2013 à 06:50
    Le dragon fait partie de l'histoire, une fascination pour l'homme, on le retrouve dans toutes les civilisations, il y en a encore aujourd'hui, mais d'un autre type tu vois;) Bon, je m'en vais au vent mauvais, moi je connais un gentil dragon, non une dragonne pour dire la vérité, plein de doux bisous ma dragonne préférée et à tantôt♥
    6
    Vendredi 13 Décembre 2013 à 11:52
    Un monde très étrange pour moi, mais expliqué par toi cela devient pure poésie!!! Je te souhaite un bon week-end Sil. Bisous toujours sans neige, mais glacial enfin je parle du temps pas du bisou hein!!! Domi.
      • silivren Profil de silivren
        Vendredi 13 Décembre 2013 à 14:06
        Poésie je ne sais pas mais pas facile d'expliquer en quelques lignes ce qui pourrait tenir dans une encyclopédie de 50 volumes lol Gros bisous ma Domi passe un bon week end, sans neige aussi et glacial aussi chez moi brrrrr
    5
    Kirtas
    Mercredi 11 Décembre 2013 à 10:47
    Hello, j'ai bien aimé lire cet article. En plus c'est très juste. Le dragon représente souvent tout ce qu'on ne comprends pas et qui est généralement négatif. Le seul vrai dragon que j'ai vu qui est toujours gentil c'est Falkor!!! Lol A tout bientôt. Très bonne journée.
      • silivren Profil de silivren
        Vendredi 13 Décembre 2013 à 14:13
        Il y aussi Draco dans coeur de dragon, Elliot dans Peter et Elliot le dragon, Saphira dans Eragon, la dragonne dans Shrek, Krokmou le furie nocturne dans dragon etc etc si si il y en a tout plein des gentils dragons ;-)
    4
    Mardi 10 Décembre 2013 à 22:40
    Il a suffit d'un premier, l'homme est très fort pour imaginer, regarde avec dieu, et pourtant qui peut dire comment il est :) Bonne soirée Bisous
      • silivren Profil de silivren
        Vendredi 13 Décembre 2013 à 14:18
        Comment il est ou comment ils sont, c'est peut être un (o des) dragon finalement lol ;-)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :