• le-dragon-histoire

    A présent, je vous parlerai d'un dragon,
    Qu'un paysan prit pour compagnon,
    Et celui-ci lui promettait souvent
    Qu'il le servirait loyalement.
    Le dragon voulut le mettre à l'épreuve
    Pour savoir dans quelle mesure il
    pouvait avoir confiance en lui :
    Il lui demanda de garder un oeuf
    Et il lui dit qu'il voulait se promener,
    Et le pria instamment de surveiller l'oeuf.
    Et le paysan lui demanda
    Pourquoi il lui donnait de tels ordres ;
    Et le dragon lui répondit
    Qu'à l'intérieur de l'oeuf il avait placé
    Toute sa force et toute sa puissance ;
    Il serait aussitôt mort s'il était brisé.
    Quand le dragon se fut éloigné,
    Alors le paysan se mit en tête l'idée
    Qu'il ne surveillerait pas l'oeuf ;
    Avec l'oeuf, pense-t-il, il tuera le dragon,
    Il disposera de tout son or.
    Quand l'oeuf était bien brisé,
    Et que le dragon fut revenu
    Et qu'il vit par terre la coquille,
    Il commença par lui demander
    Pourquoi il avait si mal surveillé l'oeuf.
    Alors, il sut quelles étaient ses dispositions
    Et se rendit compte de sa fourberie :
    Voilà que leur association est détruite.
    C'est pourquoi on nous dit dans cette fable
    Qu'on ne doit confier
    A un fourbe ou à un traître son or
    Ni sa vie ni son trésor.
    Personne ne doit confier sans réserve sa confiance
    Dans un homme cupide ou avare.

    Marie de France, Les Fables, 2nde moitié du XIIe siècle
    édition critique par Charles Brucker, Peeters, Louvain, 1991 

     

     

    fleche retour


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique